WE LOVE ARABS
Hillel Kogan
Lun 7/05, 20h • Mar 8/05, 20h • 55’

“Le chorégraphe israélien Hillel Kogan se met en scène avec le danseur Adi Boutrous dans un duo dont l’ironie mordante tout en finesse brocarde les discours bien-pensants sur le partage et la coexistence entre Juifs et Arabes.”
Libération, ève Beauvallet

“à double détente, le duo, qui fonctionne à plein entre mouvements et textes, règle ses comptes avec tous les clichés (…) We love arabs est un cocktail détonnant que l'on avale cul sec et qui met en plus de bonne humeur.”
Télérama, Rosita Boisseau

We love Arabs est l’histoire drôlatique d’un chorégraphe israélien qui a besoin d’un danseur arabe pour créer une pièce porteuse d’un message de coexistence et de paix. Dans ce court opus, le temps d’une conférence ou d’une leçon de danse, ce créateur aborde avec son danseur la question de la collaboration artistique, d’engagement, de territoire, d’identité. Avec humour et un grand sens d’autodérision, les deux protagonistes passeront ensemble de l’espace chorégraphique à un espace métaphorique.
Acte de foi et art engagé, We Love Arabs est une parodie décapante des clichés chorégraphiques et des stéréotypes ethniques qui ont la vie dure ; une manière de démolir le mur des préjugés et de disséquer les comportements ordinaires avec humour et sensibilité.

Ce spectacle est d'une rareté nécessaire: intelligent, réfléchi, drôle et lapidaire, il est aussi une charge politique sans concession.

Het humoristische verhaal van een Israëlische choreograaf die kiest om met een Arabische danser te werken om een stuk met een boodschap over samenleven en vrede te creëren.

Texte et chorégraphie: Hillel Kogan • Danseurs: Adi Boutrous ou Mourad Bouayad et Hillel Kogan • Lumière: Amir Castro • Musique: Kazem Alsaher, Mozart • Conseillers artistiques: Inbal Yaacobi et Rotem Tashach • Traduction Française: Talia De Vries • Soutenu par le Ministère de la Culture israélien et le Israeli Lottery Arts Council •
www.dddames.eu

Le saviez-vous ?
We love arabs était un des coups de cœur du dernier Festival d'Avignon off.

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International

Création SIP